De la difficulté d’aider l’autre

14 avril 2009

Paranormal-Occultisme

Aider l’autre peut etre un choix de vie et de travail. Mais à force de le faire, on finit par parfois souffrir de la nature humaine.

Et par devoir accepter que l’on ne peut aider tout le monde.Parce que celui qui n’a pas dépassé son egoïsme, son manque de confiance en celui à qui il demande de lui tendre la main salvatrice, ne peut comprendre que ce qu’il lui arrive, même la pire des sorcelleries, ne prend fin que s’il rejoint au moins dans la pensée, l’Harmonie du Un.

Ces jours ci, deux appels à l’aide. Comment y répondre, les personnes en demande sont loin. Et il semble bien qu’elles pensent que l’effort financier pour leur venir en aide doit etre celui de ceux qui peuvent les sortir des pattes de la sorcellerie et de la possession.Tous ceux qui font le même travail de contre sorcellerie et d’exorcisme que moi comprendront.  Lorsque visiblement, en face, on croit que vous pouvez mettre l’argent du déplacement et que meme vous devriez le faire sans doute, les bras vous en tombent.

Peut etre ceux là pensent ils que nous nous enrichissons grassement sur la misère humaine? Bien sur, il y a tous les marchands d’espoir du net et d’ailleurs, les prétendus marabout infaillibles, qui le sont surtout pour le porte monnaie des autres! Mais comment réussir si la personne dans l’Energie de laquelle on devra passer pour la libérer doute de votre honneteté?

Alors, comme il faut parfois franchir un pas, la décision s’impose. Pas de confiance ressentie, pas d’aide. Et allant trop souvent de pair, cesser de se mettre dans des situations financières plus que difficiles quand on a des enfants à nourrir pour voler au secours de ceux qui lorsque l’on arrive, ont visiblement largement de quoi payer le trajet entrepris et les frais de la route, mais oublient volontairement de le faire.Pourquoi payer pour être débarassé de ce qui n’est pas visible alors que tenir en main son portefeuille bien rempli est un tel plaisir?

A ceux qui viendront lire et qui auront besoin de cette aide, ce cri du coeur et de presque découragement pour qu’ils sachent que si on demande une somme, ce n’est pas pour aller remplir un compte bancaire dans un paradis fiscal, mais parce que l’on a pas le montant nécessaire en poche pour assumer les indispensables frais.Et quand on sait que l’on ne demande aucune rémunération, on peut s’étonner de ce manque de confiance en l’autre, non? Alors si vous avez besoin de nous, lisez s’il vous plait et méditez. Si vraiment votre pensée est exempte de doute ou de pensées peu lumineuses à notre égard, soyez les bienvenus, sinon, vous trouverez surement une autre personne sur votre route pour vous aider, le temps de comprendre certaines valeurs essentielles pour bien vivre tous ensemble.

Amitiés et Lumière!
Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

2 Réponses à “De la difficulté d’aider l’autre”

  1. Mao medium Dit :

    Suite à une réaction reçue par mail et qui traduit une incompréhension de ce que j’ai voulu écrire, j’ajoute cette petite précision. Il n’y a nul mépris pour celui qui peut donner, celui qui en a les moyens. Le mépris me semble un sentiment bien sombre pour le cultiver. L’argent est une valeur de ce monde, qu’il ne faut ni aduler, ni mépriser. Il faut « rendre à césar ce qui est à césar et à Dieu ce qui est à Dieu ».
    Mais celui qui peut participer, comme tu le soulignes Philippe, qui sait que nous sommes associatif et que nous ne tirons aucun bénéfice de l’argent reçu, qui sait aussi que nous essayons d’aider ceux qui n’ont plus rien parce que la sorcellerie leur a tout pris, qui s’engage et ne tient pas ses engagements, c’est cet esprit là que ce billet dénonce.
    Parce que cet esprit là, croisé le mois dernier, nous empeche ce mois ci, d’intervenir auprès de personnnes en détresse mais très loin de nous.
    Nous sommes certainement coupables d’avoir été trop confiants en l’honneteté humaine, valeur que beaucoup partagent mais qu’une minorité veut ignorer.
    Aussi, nous annonçons haut et clair, qu’hélas, nous devrons adopter une attitude qui pourra sembler défiante vis à vis de tous pour permettre à chacun de recevoir l’aide dont il a besoin. La participation devra venir avant que nous nous déplacions tout simplement.
    Amitiés et Lumière!
    Mao

  2. unpeudetao Dit :

    Bonjour Mao!
    Que je te comprends… Comme je le dis souvent, tout est choix!
    Ceux qui pourraient donner et qui ne donne pas, ou très peu, « privent » ceux qui ne peuvent pas ou peu donner, l’aide doit être, c’est une conviction, une solidarité et non un dû…
    J’espère et veux croire, que de dire, de le répèter, d’expliquer, donnera cette conscience que nous sommes là pour vivre ensemble et ceci pour le « mieux » de chacun…
    Avec toute mon amitié… Tout plein de Lumière!

    Dernière publication sur Contes, légendes, fables et histoires. Poêmes, textes et prières. : Dernier chant du poète, Charles ROUCH

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus