Les effets de l’esprit sur l’état du corps, parce que nous sommes Energie

Lorsque l’être intérieur se libère et s’affirme, le dos se redresse.
« Se redresser » au sens propre et figuré.
C’est ce qui m’arrive, passé le demi siècle, ou plutot ce qui arrive à ma colonne vertebrale, desesperement cintrée sur le coté depuis mon enfance, 30° de scoliose, il y a pire, mais ça fait déjà un joli angle…

A la naissance, notre colonne est encore bien souple, et les contraintes morales, mentales autant que physiques vont la déformer ou la rigidifier doucement mais surement.
Aucun n’est égal devant ses « maux-mot » de dos, cette articulation charnière, le soutien de notre tête aussi avec tout en haut les cervicales.

Remonter les maux de l’être, mettre à jour les traumatismes, faire revenir à la conscience la naissance si nécessaire, fait parvenir à la guérison inattendue, parfois, de maux qui ont empoisonné notre existence, voire modifié notre silhouette.

Que peut signifier la scoliose ? Dans mon cas, lorsque j’ai liberé cette non autorisation de naître, ce refus inconscient certes mais réel, de ma mère, de me mettre au monde, de me voir sortir vivante de son ventre, j’ai liberé toute une attitude qui consistait à plier pour que l’autre se sente bien, pour que l’autre ne se crispe pas, et au delà pour que ma propre vie ne soit pas source de crispations, avoir le droit de vivre c’était plier pour l’autre, ne penser qu’à l’autre aussi.

Il est des années noires, celle ci en fut une, dans les « lâchages » divers de personnes qui m’entouraient, parce que je n’allais pas dans « leur » sens. Il faut des années noires peut-être pour aller comprendre pourquoi celà nous affecte tant. Pourquoi il est si difficile de dire non et donc de s’affirmer réellement, profondément, et d’être en Harmonie vraie, totale, avec soi même.

Il m’aura fallu des problèmes cardiaques,( ah le  coeur! le siège des sentiments), des problèmes d’oreilles (il n’est pas pire sourd que celui qui ne veut pas « s’entendre ») et une douleur en vrille dans le dos, comme un pieu planté pour le bloquer pour redescendre 51 ans de vie jusqu’au premier instant, jusqu’au cri étouffé dans la bouche de l’enfant qui est en train de mourir sans que la mère n’entende en elle, cet appel desespéré au sauvetage.

Décoincer cette sortie qui ne se faisait pas, cette sensation de celui qui essaie de venir au jour qu’il est repoussé vers l’intérieur,  replié pour ne pas être, et le dos a choisi de se délier, parce qu’il n’a plus de raison de faire l’écart, de garder la position du petit dans l’utérus, rond. « Tiens toi droite » me disait on. Soit, j’ai plié sur le coté, pas bossue non, tordue.. comme devait l’être mon esprit, toujours à jongler avec ce que je recevais, ressentais.

Ma colonne me fait souffrir, mais elle l’a fait longtemps. Par contre la douleur est autre, je ne peux m’empecher de redresser le dos, mes cotes se tendent sur les côtés comme si on les tirait en arrière et qu’elles cherchent, dans le cartilage, la souplesse pour libérer les poumons, le souffle… vital.

Et la palpation, le chemin de mon dos que je connais si bien parce que j’avais choisi d’en rire, n’est plus le même, l’angle toujours rond est plus restreint sur la longueur, avec pour conséquence visible, la longueur des ourlets de pantalon.. eh oui, minime pour l’instant mais réelle pour la preuve.

Que ce soit notre dos, notre estomac, notre asthme,… remontons, remontons, même si nous savons mettre des mots sur les maux, et pour celà bien des livres vous diront « tu as mal ici, tu as ceci dans la tête » ce qui est vrai et demeure une piste pour creuser, mais si nous ne libérons pas jusqu’au plus enfoui, le mal reviendra, insidieusement mais surement..

Libérer notre être, revivre, c’est aussi notre corps qui revit. Pour moi le temps que le nouveau dos se mette en place. Jusqu’où peut il physiquement aller? mystère… de l’Energie… mais je vous dirai… promis.

Amitiés et Lumière!
Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus