S’il le souhaite, aider le pervers narcissique à guérir

Extrait de mon petit forum et du sujet sur les pervers narcissiques, je dépose aussi ici, le fruit de mes observations et reflexions en souhaitant qu’elle puisse aider ceux qui ont affaire à un Pn :

« En préambule, un pervers narcissique ne peut guérir que s’il le veut vraiment, et s’il a pris vraiment conscience de ce qu’il est, en dehors de ces conditions, guérir lui est impossible car meme pas envisageable, il ne peut se remettre en question.

Si vous faites la recherche sur la toile, la réponse est prenez votre courage à deux mains, vos jambes à votre coup et fuyez.

Mais le pervers narcissique amène sa victime dans le filet de la relation affective.
Il se fait aimer, et quand on aime quelqu’un, il est difficile de mettre fin au lien, de manière brutale de surcroit, n’est ce pas?

Alors oui, si vous ne vous sentez pas la force de l’affronter, celle d’essayer de l’aider à sortir du piège qu’il s’est lui meme construit un jour en protection, fuyez.

Si vous vous sentez la trempe pour résister, ne jamais lacher prise, je pas y croire quand il vous fera son numéro de gentillesse aussi charmeuse que la danse du cobra pour vous endormir, alors vous avez une chance de parvenir à démolir la bulle dans laquelle il s’est enfermé et depuis laquelle il peut etre aussi dangereux pour celui qu’il attrape fermement au bout de sa ligne.

Une seule chose le destabilise, l’absence de prise. Si ses crochets ne parviennent pas à agripper, le Pn perd ses armes. Il entre dans la perplexité après la colère.
La colère elle existe tant qu’il peut essayer. Mais si en face, rien n’ébranle celui qu’il vise, c’est la situation imprévu.

Bien sur, si c’est une nouvelle proie, il passe son chemin. Mais nous sommes ici dans le cas de la proie déjà dans sa patte, celle qu’il torture pour etre tout puissant, pour demeurer le maitre de son monde vide et tout controler.

Le controle de tout ce qui se passe, de tout ce qu’il produit, de tout ce qui lui arrive, c’est sa sauvegarde, perdre le controle c’est se retrouver dans sa situation première, je n’existe quand tant qu’objet, on peut me manipuler comme on veut, je suis en danger, et la, la souffrance commence.

Le Pn s’attend à ce que tout intrusion dans son monde soit une attaque en puissance.
S’il ne peut s’en défendre, il est torturé par la peur.
Ce n’est pas qu’un monstre sadique et froid, meme si c’est ainsi qu’il parvient à vivre, c’est aussi un etre mal construit et qui vit dans une souffrance abominable, dont il se protege par son monde illusoire, sa magnifique tour d’ivoire vengeresse dont il fait sans arret le tour pour se donner l’illusion de maitriser ce qui l’entoure, donc ce qu’il est.

La victime doit donc se transformer en mur froid, aussi froid que les siens, lisse, aussi lisse que les siens et dur, bien plus dur que les siens.

C’est la bataille de l’impitoyable contre l’impitoyable, et le plus fort gagne.

Au bout d’un moment, ayant tout épuise, et compris que rien ne lui permet plus d’agir, il finit par comprendre, au départ pour cette personne là, et enfin, pour tout ce qui est, qu’il ne peut plus rentrer dans sa bulle, je cite un pn « ca ne marche plus ».

Ne lachez pas maintenant, car c’est à ce stade que c’est sans doute le plus « dangereux ». S’il trouvait une breche, la tentation serait trop forte, meme s’il a envie d’en finir avec son monde stérile, parce qu’il en a saisi la composante et les raisons d’etre ainsi que les conséquences à long terme, il y retournerait, le vieux reflexe est ancré.

Vous pouvez l’aider à se reconstruire en dehors, à l’abandonner mais en ne lachant pas la distance que vous avez du mettre entre vous et lui.

Il faut lui donner la démonstration quand vous le voyez agir, non plus par calcul, mais comme le véritable enfant qu’il demeure au fond de lui, que c’est visible, que cette attitude montre bien qu’il souffre comme un enfant qu’il est.

Vous provoquerez la panique et la fermeture, mais si vous demontrez que si, c’est comme ca que se comporte un enfant qui veut se rendre aimable pour etre aimé, si vous pouvez le faire calmement, sans sembler l’utiliser comme une arme, vous avez une chance d’ouvrir le dialogue et de faire entrer par la breche ouverte, l’idée qu’il peut etre compris et pas « utilisé ».

Il faut lui montrer un autre monde que celui de son vécu, lui faire entendre qu’il n’y a pas que « méchanville » (reference au livres d’enfant Mr bonhomme, dans l’histoire de mr gentil) mais qu’il y a aussi « gentiville », là où on peut etre, grandir, s’ouvrir en devenant soi meme, et sans que notre fragilité soit une arme pour l’autre, sans qu’on ai besoin de controler tout pour se proteger, sans que l’on ai besoin en permanence de se prouver à soi meme qu’on existe à part entière, parce que tout ca est inutile, il n’y a pas d’utilisateurs ni d’agresseurs, ni de tortionnaires comme on les a eu dans l’enfance (reference aux causes de la perversion narcissique).

Le pervers narcissique qui sort de son monde est pendant un temps indeterminé entre l’enfant à qui on prend doucement la main sans lui faire peur, un animal blessé à remettre en confiance et qui doit découvrir ses propres sentiments, balayés par le vécu et enfoui sous la tonne de souffrance et de révolte intérieure, et l’adulte, construit sur la violence envers l’autre, le rejet des sentiments et de l’autre, et l’existence par l’imitation du vécu : »l’autre n’est qu’un objet que je piétine pour exister ».

Il ne faut donc pas crier victoire et lacher la garde, ce serait immensément dommage pour vous comme pour lui.

C’est petit à petit qu’il pourra finir par perdre ou du moins controler les tendances à redevenir ce qu’il a été, et celà se fait pas à pas, par la découverte mais aussi par le controle, et la le controle de celui qui fait face et aide, qu’il n’y ai pas signe de rechute ou de breche dans laquelle il s’engouffrerait

Je pense qu’il faut enormement d’affection pour son prochain ou d’amour pour aider un Pn à guérir, à partir du moment, je le repete encore, que celui accepte ce qu’il est, se regarde vraiment dans le miroir, trouve ca insupportable et veuille en sortir et uniquement à partir de ce moment là.

Je ne crois pas qu’une « déformation » liée à l’affectif de l’enfant soit inguérissable. Il faut trouver le chemin, le moyen aussi tordu et difficile soit il.

Et le Pn lui est classé en psy pour un cas desesperé.. Moi, je crois en bien plus que l’humain et en la petite lumière quelque part en chacun de nous,aussi faible soit elle.
Ceux qui ne l’ont pas appartiennent, pour moi qui croit en certaines choses, au monde de l’Ombre, et ils sont plus rares qu’on ne pense, mais ceux là, je l’accorde, il n’y a pas de guérison, mais de toute façon, il n’y a pas de troubles, c’est leur choix, la différence est là. »

Amitié et Lumière!
Mao

 

S'il le souhaite, aider le pervers narcissique à guérir dans Developpement personnel link

 

 

 

À propos de Mao

Passeur d'ames, Energéticienne, Medium, , passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

40 Réponses à “S’il le souhaite, aider le pervers narcissique à guérir”

  1. Mao Dit :

    bonjour, le Pn ne peut etre soigné que s’il le souhaite et c’est la sa principale difficulté. Il lui faut accepter la profondeur de la faille narcissique, celle qui a conduit à cette monstruosité qui l’anime, qu’il ne peut changer et qui le dégoute également. Ce qu’il doit aller déterrer est si terrible pour lui qu’il est rare qu’il parvienne à faire la démarche. Il a été éduqué, on peut dire dressé comme un monstre sans ame, difficile de faire le chemin qui passe par cette conscience. Plein de Lumière! Mao

  2. Ete 2016 Dit :

    Bonjour , j ai regarde vos vidéos et je trouve cela très intéressant , cela change de la vision globale sur ces gens , il y a beaucoup beaucoup de théorie à ce sujet et cela ne semble pas encore très clair pour soigner ce type de personne . Cordialement

  3. Mao Dit :

    vous avez du chemin à faire pour guérir de ce que vous avez vécu. Vous devriez approfondir les écrits du blog (les webinaires) entre autres, ils pourraient certainement vous aider sur le chemin de la guérison. La haine, la colère, sont les outils journaliers du Pn, pourquoi les ramasser et les utiliser? Apprendre à s’aimer, soi, est bien plus porteur. Plein de Lumière!

  4. nathalie Dit :

    Le triangle « victime, bourreau, sauveur » lol, occupez vous de vos propres failles, s’il veut evoluer, il existe des « psy », et seul les « non PN » sont capables de remise en question..
    Vous vous croyez fort, et vous vous ferez manipule encore et encore. Ces conseils sont dangereux, combien de victime ont voulu jouer le role de « sauveuse » et se sont retrouvé encore plus détruite. ? Quelle est la distance si vous avez été imliqué dans une relation avec lui ? Vous n’aurez jamais la neutralité, vous avez de l’empathie, lui pas, mais si ça vous plait d’y croire et d’en prendre plein la gueule en restant en relation avec lui ou elle, et bien continuez à vous prendre pour leur sauveur ou sauveuse.

  5. Mao Dit :

    Bonjour, la dernière personne qui pourrait aider le Pn est son ancienne victime. Pourquoi voulez vous l’aider ? Cela signifie que votre blessure personnelle n’est pas guérie et qu’inconsciemment vous êtes toujours en recherche de sa reconnaissance de votre être.
    Le Pn reconnait mais oublie aussi après. Il ne sait pas faire autrement. Il ne peut supporter votre rejet, votre « abandon » qui le renvoie à son vide. Quand il est mal pour une raison ou une autre, il va revenir vers vous, parce que vous lui permettez de retrouver une image de lui qui le valorise. Et il va vous le refaire payer ou vous lassez parce que rien ne changera et vous le verrez.
    Après la relation PN, on a besoin d’aide pour soin, pour se guérir au plus profond de ce qui nous a amené à vivre cela et qui est bien antérieur au PN. Ensuite, vous verrez, que l’impensable se produit, on a plus aucune envie, souhait, désir de l’aider. On ne lui en veut plus, mais il fait partie d’un autre monde, avec un autre langage, avec lequel il n’y a plus d’échnge possible. La on sait que l’on est guéri de nos propres plaies. Tout plein de Lumière!

  6. Elfy Dit :

    Mao,

    C’est la 1ere fois que je trouve un écrit qui me me parle sur le pervers narcissique.
    J’ai été en relation pendant 7 ans avec un pervers narcissique, je l’ai mis à jour,j’ai dévoilé en publique une grande partie de ses mensonges, (vous pouvez imaginer l’état de colère dans lequel il était !) et, après une grande période de coupure, j’ai réussi (+ ou -…) à me détacher de lui, à recommencer une relation « normale » et apaisante avec un autre homme.
    Mais, voilà que depuis un mois, il est revenu « à la charge »… Il va mal, me dit qu’il va très mal, qu’il a des envies de suicides (je ne suis plus dupe de ses manipulations, rassurez vous), et il me demande mon aide.
    On a beaucoup discuté, il a été capable de reconnaître qu’il a fait des trucs horribles (un énorme pas déjà, je trouve), il dit qu’il veut « changer » (je le crois sincère), il me demande de l’aide et, à travers ses paroles, j’ai senti qu’il est prêt à faire un gros travail sur lui.
    En lisant votre texte, je me pense capable de suivre votre démarche pour l’aider à se retrouver.
    Je sais qu’il ne faut surtout pas que j’entrouve une mini brêche car il va s’engouffrer dedans. Je me rends compte de tout ça. Pour cela, tout ce que j’ai fait prend le chemin de vos conseils, mais je ne me sens pas toujours forte et j’aimerais trouver quelqu’un, une oreille, qui pourrait me guider pas à pas, pour m’aider à être toujours dans la bonne voie et me conseiller.
    Est ce possible ??????

  7. Mao Dit :

    you tube chaine mao chardin, j’y pose les videos pour expliquer. Et je dois mettre en post le nom d’un livre qui explique bien. Je fais ça ce we.
    Plein de Lumière!
    Mao

  8. Lov Dit :

    Merci Mao !
    S’il y a quelque part ailleurs, de vous ou d’un autre, un développement plus détaillé de ce que vous avez écrit, je suis aussi preneuse !

  9. nuitbleutée Dit :

    J’ai été confronté à un pn fut un temps.Je lui ai démontré par a+b ce qu’il était vraiment.Il m’a cru mais je pense qu’il’ n’a jamais supporté que je comprenne son mode de fonctionnement.De ce fait, il m’a complètement piétiné, humilié et quitté pour me faire croire que le vrai problème c était moi!!Ce sont des êtres en souffrance,ils ne peuvent sortir de cette folie que si ils font un réel travail d’introspection..et c’est entreprendre un long voyage..et le plus difficile concernant ce voyage est de se rendre à la gare.a médité

  10. Mao Dit :

    Il ne vous suivra pas, seul votre départ ou le fait de le mettre dehors peut l’aider eventuellement.
    Vous devez pour avoir une chance de l’aider vous aider vous aimer vous. C’est ce qui l’avait attiré, c’est ce qui peut lui provoquer le choc salutaire vers sa propre liberté. Plein de Lumière

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus