Cet état étrange qu’est la mediumnité, comment la vivre?

Etre qualifié de « medium » celà signifie que l’on vit dans un état permanent ou presque très particulier, à moitié ici, à moitié ailleurs.

Au fur et à mesure qu’elle se développe, pour certains lorsqu’elle s’éveille et avant qu’ils ne sachent la gérer, la médiumnité vous fait perdre de votre « consistance physique ». Vous êtes là, un corps parmi d’autres, une masse au milieu des autres, mais c’est comme si vous traversiez tout et si tout vous traversait.

Vous pouvez commniquer avec les autres mais c’est comme si le langage était flou, un brouhaha dans lequel il vous faut saisir les élements importants. On vous parle mais il vous faut porter une attention particulière pour répondre, vous n’êtes pas dans la lune mais vous semblez y être.

Vous avez ce temps de retard à la réaction qui peut parfois si fortement agacer les autres, voir les blesser.

Vous regardez quelqu’un et la personne vous demande « qu’est ce qu’il y a? qu’est ce que j’ai? pourquoi tu me regardes comme ca? » mais en fait vous la regardez soit pour essayer de la voir parce qu’elle vient de vous parler, soit sans la voir parce que vous la traversez totalement.

Perdu? en ballade? Dans un autre monde qui n’est même pas votre monde intérieur, mais ce flou ou tout peut etre exacerbé, ou l’on peut voir, entendre, ressentir tout un tas de choses que les autres ne voient pas, n’entendent pas, ne ressentent pas.

Comment vivre sur une planète qui fonctionne en trois dimensions quand vous vous êtes plutot dans une quatrième dont la porte s’est ouverte dès votre naissance ou presque ou brusquement un beau jour?

Préparez vous à être sollicité de toutes part, par les désincarnés qui essaient de passer le message qu’ils n’ont pas pu passer avant de mourir, par les humains bien vivants qui vont vous interroger comme une bête savante et essayer, à travers vous, d’apprendre tout ce qu’ils ne parviennent pas à savoir dans le monde tridimentionnel.

Apprenez à ne pas  vous cacher et en meme temps à la jouer discret, parce que entre médiumnité et folie, certains n’hésiteront pas à dire que vous êtes »felé du bocal ».

Attendez vous à ressentir de la tristesse, une tristesse qui ne vous appartient pas, mais qui traine en un lieu que vous traversez, celle d’une personne partie et qui pleure encore, vous pleurerez peut etre se larmes d’ailleurs. Attendez vous à voir ce qui va arriver et à vérifier que c’est bien ainsi que les choses se passent quand le temps est venu. Attendez vous à voir des gens que personne ne voit, des scènes qui ne sont plus de notre époque, tout est normal dans « l’anormal » de la médiumnité. Nous sommes dans le monde de l’Energie, aucune barrière, temps, espace, dimensions, n’existe plus. Attendez vous à le vivre, souvent avant de le comprendre.

Ce n’est pas vraiment un parcours plaisant qu’être medium. De toute façon, la différence, quelqu’elle soit n’est jamais facile à vivre, et si vous regardez bien, « différent », vous l’êtes de puis toujours, non?

Alors, apprenez à croire en vous sans être trop sur de vous, (c’est le meilleur moyen de « se planter en beauté »), à vous fermer aux sollicitations extérieures du monde incarné ou désincarné (il y a des exercices sur ce blog et je réponds sans hésiter aux demandes de comment se protéger), à ne pas vous préoccuper de ceux que ca dérange, même vos proches (dans ce ,ne leur en parlez pas ou plus une fois expliqué ce que vous êtes, puisque c’est comme ca et pas autrement) et cultivez cette faculté qui est merveilleuse parce qu’on peut la mettre au service du bien et d’autrui.

Pouvoir passer le message d’une personne partie à quelqu’un qui est dans la douleur, pouvoir aider quelqu’un à faire des choix de futur parce que les possibles on les voit, pouvoir prévenir parce  que les prémonitions, on les a,  pouvoir aussi soigner parce que cette sensibilité permet d’accéder à une autre manière de soigner le corps, très efficace et douce, et aussi, si vous perseverez,  l’âme, pour le plus grand bien de ceux qu’on aide.

Il y a un moyen essentiel de bien vivre sa mediumnité, c’est l’accepter et ne pas la porter comme un paquet encombrant, mais creuser et comprendre comment cela fonctionne pour qu’elle serve.

Je peux vous assurer que se dire qu’à  notre petite échelle, notre petite personne, on peut être tout simplement utile, très différemment soit, mais bien plus parfois,  utile à son prochain, c’est un cadeau merveilleux qi nous est offert chaque matin.

Et puis la mediumnité c’est aussi toucher à quelque chose d’immense, qui s’appelle la Spiritualité et elle, elle nous permet de voir le monde différemment.

Parce que pouvoir se sentir part de tout un paysage, de la splendeur de la nature, fait qu’on la ressent en nous, si intensement que c’est un magnifique voyage meme au fond du plus petit des jardins, mËme au milieu du plus grand des espaces vides comme l’on peut en voir sur les longs rubans de l’autoroute. Et on rejoint la beauté intérieure, immense, de Tout ce qui Est.

On est plus jamais seul quand on est medium parce qu’on comprend que l’on fait partie du Un, du Tout et 9a change toute la vie!

Plein de Lumière et d’Amitié!

Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

11 Réponses à “Cet état étrange qu’est la mediumnité, comment la vivre?”

  1. gonçalves Dit :

    bonjour ,
    merci pour ce beau texte que ma fait comprendre dans la réalité ce que je ressent merci et beaucoup de bonheur

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus