Pourquoi l’humain est il si loin de son chemin de Lumière?

6 septembre 2012

General, Spiritualité

Cet après midi, je regardais la colline et le ciel par ma fenetre, dans mon petit coin de campagne.

Je m’emerveillais de cet écrin que la Lumière nous a offert pour que nous poursuivions notre chemin de retour à elle, notre origine.

Ce soir, je regarde la chatonne posée près de moi, me regardant de ses si grands yeux étonnés de 3 mois d’age, elle qui n’aurait jamais du voir aujourd’hui,morte en fourrière du simple fait d’être née quelque part, inconnue, femelle et toute noire.

Pourquoi l’humain alors qu’il lui a été offert cet écrin, cette merveille qu’est la nature autour de lui, alors que lui ont été offert ces 4 pattes familiers, présents, toujours, quand il va mal, quand il se sent seul, quand il est triste, muets et si aimants, le regard si tendre posé sur lui, pourquoi détruit il, tue t’il, massacre t’il même? Tous les êtres vivants qu’il croise, qu’ils volent nagent ou marchent sur 4 pattes et même ses semblables en masse ou sans frémir?

L’humain m’interpelle et me lasse. Il nait en moi comme une envie de m’éloigner de lui, trouver un coin discret, tranquille, encore plus enfoncé dans une campagne profonde où me reposer de sa violence de son incapacité à apprécier tout ce qui lui a été donné sans rien lui demander.

Alors je comprends pourquoi je me referme, pourquoi le silence vocal, l’éloignement m’est si nécessaire. Ceux qui franchisent mon seuil sont de plus en plus rares, ceux vers qui je vais aussi.

Parce que non pas rencontrer véritablement mais simplement croiser mes semblables me fatigue.

Cet épuisement qui vient si tot dans une journée où il me faut gérer des tas de choses avec d’autres humains, faire fi de leur humeur, de leur intonation, bien souvent des mensonges que leur voix porte …  que celui qui n’a jamais eu à faire effort pour régler un quelconque souci me jette la première pierre..

Cette difficulté à parler verbalement, ce besoin de me réfugier dans mon silence prend sens. J’ai du mal avec l’humain! Et pourtant j’en suis une moi aussi.

Alors, pourquoi? Peut etre parce que comme tout ceux qui cherchent et arpentent le chemin de la Lumière, je ne peux m’empecher, avec toute la neutralité du monde, de voir ce qui se passe autour, de lire les petits arrangements avec soi même que trop font chaque jour, l’oubli de l’autre qui emplit l’atmosphère autour de nous.

S’accepter, c’est faire un pas pour s’aimer n’est ce pas?

J’ai appris à accepter ma différence, et puis j’ai appris à m’aimer. Dans ma nature, il y a l’aide à l’autre parce que montrer ce chemin de la Lumière que je trouve merveilleux, c’est sans plus aucun doute, mon souffle vital. Mais il y a eu à naitre la reconnaissance de ce qui est.

On ne peut aider que celui qui cherche sincèrement. Aujourd’hui, un joli signe de la Lumière, une personne est venue, me demandant de la guider.

Elle ne cherchait pas un grand maitre qui sait tout, elle cherchait le chemin pour aider ceux qui souffrent au delà de la mort, ceux qui sont partis et que nous sommes trop peu à entendre. Merci à elle, elle m’a permis de poser ce qui était diffus et de franchir encore un pas : enseigner, oui, toujours, mais uniquement quand l’autre est dans sa vérité.

Des mots, de simples mots « etre dans Sa vérité » mais ils font toute la différence.

Lumière et Amitié!

Mao

 

 

 

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus