Je suis Asperger et j’essaie d’expliquer ce que celà implique

Je suis « atteinte » (quel vilain mot n’est ce pas),  du syndrome d’Asperger qui est pour ceux qui ne connaissent pas une forme d’autisme dit de « haut niveau » parce que nous pouvons socialiser.

En apparence je suis « comme tout le monde », j’échange, je ne suis pas fermée, je ne vis pas dans une bulle dans laquelle on ne penetre pas.

Deerière la façade sociable que j’ai pu développer, il y a l’être profond. Et lui a bien du mal à communiquer. Il est très facilement agressé parce que sa sensibilité est extreme.

Ce matin je me suis réveillée dans un de ces débuts de période off qui rendent si difficile la vie en « société » et meme en couple quand il existe.

Je n’ai pas envie de parler, les mots ne passent pas. Je voudrais demander « comment tu vas » mais ça reste dans ma tête. Je voudrais rendre service à l’autre, l’Asperger est très « aidant » mais je n’y parviens pas. J’ai envie de mordre tout le monde, qu’on me laisse en paix et en silence.

Ca ressemble à ces moments de mauvaise humeur que l’on peut avoir mais c’est profond. Et j’en souffre quelque part. Je ne serais bien que seule sur une ile déserte sans doute. Mais c’est impossible, le bruit m’agresse, les odeurs m’agressent, la présence d’autrui m’agresse.

Je voudrais me cacher dans ma bulle, m’y fondre, y disparaitre. Quand je suis comme ça je ne parviens pas à aller vers l’autre et pourtant l’Asperger, quelque soit sa difficulté à vivre en société » est plus que proté à « aider l’autre ».

Une excellente définition entendue est que « si vous etes dans le feu, je viendrai vous chercher » qui que vous soyez, simplement parce que vous avez besoin de moi. C’est ce qui définit notre sens de l’Amour. Il est totalement altruiste, il n’y a pas de possessivité en nous.

Comme nos mots sont directs, il n’y a pas de capacité à sous entendre en nous. Alors comme il est difficile de communiquer lorsque étrangement on met des sens autres sur les mots tout simples qui disent votre pensée. Lorsque l’on vous met en doute, quelle souffrance. Comment expliquer autrement qu’en système binaire, en zero et un?

L’esprit d’un Asperger est simple comme le langage informatique. Mais comme il doit communiquer avec l’exterieur, il apprend à développer plein de programmes, toujours suivant une logique imparable, toujours en excluant tous les impossibles?. Nous sommes totalement séquentiels, aussi bien dans nos actes que dans nos pensées. Ca va juste très vite, par habitude sans doute. Alors vous nous pensez extra terrestres ou surdoués.

Et vous nous renvoyez à notre différence et à notre solitude. Parce que nous ne savons pas nous fondre dans le « jeu social » qui pour nous est mensonge et cachotterie. Pourquoi caché? Ca n’a pas de sens et ça ne sert à rien pour un Aspie comme on nous nommes parfois affectueusement.

Aujourd’hui est un jour fatigué de la communication si difficile avec le monde, alors tout se ferme. Et lorsque l’on comprend qui l’on est, que l’on peut enfn mettre des mots et des reperes sur sa différence, on accepte de s’écouter et d’agir en conséquence.

Bonjour à tous ceux qui se reconnaitront, bienvenue à tous ceux qui essaient de nous comprendre et de nous accepter malgré nos si grandes différences de fonctionnement et de mode d’être.

Et plein de Lumière à tous!
Mao

 

 

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

9 Réponses à “Je suis Asperger et j’essaie d’expliquer ce que celà implique”

  1. Mao Dit :

    le proverbe dit « les chiens aboient, la caravane passe », personnellement, je laisse les commentaires agressifs, je plains ceux qui les écrivent car l’agressivité signifie la souffrance.
    On ne changera pas l’humain si vite n’est ce pas? Il est vrai que laisser dire est la meilleure manière de faire, répondre c’est donner du grain à moudre, encore et encore, et la colère n’en a jamais assez.
    Et en bon Aspie, je continue à essayer d’expliquer pour en aider d’autres.
    Plein de Lumière
    Mao

  2. blandine Dit :

    Quelqu’un fait un pas vers l’autre pour expliquer sa différence qui est justement beaucoup de mal à communiquer. Et l autre la olivette n’a aucun mal à lui communiquer sa méchanceté suis forme de vomit verbal. Et nous on ne parle plus que de ce commentaire navrant…

  3. Zèbre Dit :

    @Olivette : Vous par contre, votre « maladie », ça s’appelle le manque d’empathie! Et, hélas, plus de gens en sont atteints dans le monde. Je ne pense pas qu’il y ait autant d’aspies que de gens désagréables dans votre genre.
    Quelqu’un parle de ce qui fait sa différence, un trouble du spectre autistique qui ne facilite pas la vie, et vous, vous lui balancez ces paroles à la figure?! Qu’en sera t-il quand quelqu’un vous dira qu’il a un cancer? Vous lui sortirez sans doute que c’est « bien banal » et que « ça concerne des millions de personnes ». Vous avez de la chance qu’on soit sur internet, je vous aurai eu en face de moi, vous auriez eu des acouphènes tellement je vous aurai hurlé dessus! >:(

  4. Mao Dit :

    Se cacher, oui, fuir.. parce que le monde en face est trop dur. On apprend à imiter, comme les signes, intelligemment, comme eux, mais ça reste une imitation.
    Se comprendre, apprendre à se reconnaitre dans notre différence, si cruelle dans un monde qui ne les accepte pas en général, c’est ce qui nous permet de vivre même si pour se faire, la stratégie est de vivre le plus en retrait possible.
    Merci de ton commentaire,
    Plein de Lumière!
    Mao

  5. aspirateur Dit :

    j’ai honte pour olivette, encore une ignorante qui s’ignore en ignorant les différences. Courage.

  6. aspirateur Dit :

    Pareil !
    Et quand je lis le commentaire d’olivette, j’ai encore plus envie de me cacher. Ils ne comprennent pas, à quoi bon expliquer ? Heureusement, il y a la musique (pour moi, c’est la seule qui me comprend et m’apaise). Je n’en peux plus parfois de tous ces bruits, je voudrais vivre sous l’eau. Il y a de bonnes vidéos sur youtube qui explique le saint drome. Ceux qui sont intéressés les consulteront et pour les autres, tant pis ! courage ! ça va passer, ça passe toujours. Paix et Amour.

  7. piton Dit :

    De tout coeur avec toi. Je viens de lire ce message. Je te souhaite de coocooner ton toi tranquille; profite des moments de répit vacanciers pour faire l’arbre.
    Si tu as besoin, c’est vrai, fais le. Sinon que sert de courir si les piles sont vides? Gros bisous et plein de Lumière.

  8. olivette Dit :

    Bien banale votre « maladie »… Elle concerne des millions de personnes ! ! ! ! ! !

  9. stéphanie Dit :

    merci Mao de mettre des mots sur ce vécu qui est parfois difficile mais tellement riche. je pense que quand on a besoin de se retirer c’est un besoin qui s’affirme et il ne faut pas aller contre, de toute façon impossible, alors ne pas culpabiliser car sinon le repos ne vient pas. là il faut savoir être égoïste et se donner de l’amour pour recharger les batteries, se bercer comme on le ferait pour un enfant qui a besoin d’être réconforté. c’est vrai que le monde extérieur est dur et malgré nos protections on en prend souvent plein la face, alors up and down pas le choix pour avancer. alors je te dis bon cocooning et plein de Lumière.
    stéphanie.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus