La sorcellerie ca peut rapporter gros … surtout au diable!

17 novembre 2012

General, Paranormal-Occultisme

J’ai découvert il y a peu que lorsque l’on parle de sorcellerie, on pense à la bonne vieille sorcellerie des campagnes françaises, à la sorcellerie africaine ou nord africaine et au vaudou.

Mais la sorcellerie comme toute pratique des symboles trouve ses « marques de fabrique » dans les différentes régions du monde.

Quelques exemples résumés:
le vaudou utilise le monde des esprits et des morts, il a une base animiste en cela qu’il utilise les esprits de la nature qu’il voit dans tous ses élèments, la poupée vaudou est célèbre mais on retrouve la poupée comme support avec cheveux, ongles, etc.. également dans les antres des sorcières de France.

La sorcellerie africaine dont il est issu est animiste mais utilise aussi les morts.

La sorcellerie nord africaine utilise les djins, les mauvais esprits non incarnés et beaucoup par eux la possession de la victime.

La sorcellerie hindoue utilise Ganesh dont le role à la base bienfaiteur est détourné.

La sorcellerie nordique utilise les forces de la nature;

En Asie, on appelle aussi des esprits.

J’ai vu du coté du Japon utiliser les ames des samouraïs morts au combat.

En Amérique du sud, ceux que l’on nomme « shamans » utilisent des esprits de la nature, des esprits forts avec lesquels ils échangent. On reste sur les principes de base du shamanisme.

Les sorcelleries européennes utilisent beaucoup les symobles et le malheureux crapaud reste une marque de fabrique de la sorcellerie de nos campagnes détronée il est vrai par les incantations maléfiques rendues très à la mode par le petit et grand écran;

Et il  ya la kabbale, une somme de symbole dont « l’assemblage » ouvrent des portes de toute sorte.

Tout ceci n’est qu’un aperçu, on peut faire le tour de la terre et les étudier toutes. On trouvera des liens et des ponts même si les manières de procéder semblent différentes.

Comme pour la prière, les réferences diffèrent, on s’adresse aux morts, aux esprits, aux saints ou au démons, à Dieu ou au diable.

Le point commun c’est la visualisation et l’intention. Et en ce domaine ceux qui veulent nuire ont une imagination sans limite.

Pourquoi est il important de reconnaitre de quelle sorcellerie il s’agit? Parce que cela permet d’aller plus vite et plus surement pour défaire et éviter que cela recommence.

Pour combattre son ennemi, il faut le connaitre n’est ce pas?

Je n’ai pas vu de sorcellerie qui n’ait pas sa petite incantation. Et qui appelle t’on? Derrière ce que l’on veut y mettre, on appelle le diable, parce qu’il est le maitre des manipulateurs et qu’on l’appelle blanche, rouge, verte ou noire, que fait la sorcellerie? Elle manipule pour obtenir quelque chose que l’on n’aurait pas avec l’accord du concerné ou par le fruit de son travail personnel.

Comment ceux qui incantent peuvent ils penser que rien ne leur sera demandé en échange? Comment peuvent ils croire qu’Amour, richesse, pouvoir, … va leur être offert sur un plateau sans rien payer?

Si ceux qui font appel à ces pratiques là se posaient un peu plus la question, je pense qu’ils réflechiraient à deux fois avant d’aller enrichir des mages de toutes catégories ou de mettre les doigts dans le feu.

Parce que celui qui profite de tout ça, pendant et après, c’est celui qui a su diriger les hommes vers lui, qui a su leur sussurer à l’oreille les mots qu’ils fallaient dire pour l’appeler. Et le diable, puisque c’est bien lui, quand on l’appelle, pas de souci, il vient de suite.

La facture, il la présente après, parfois bien plus tard, juste à l’heure de la mort et après.

Votre ame vaut elle si peu que vous la vendiez pour une gloire ou une possession éphémère?

Ca vaut le coup d’y réflechir non?

Amitiés et Lumière!
Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus