Souffrance et compassion, c’est aussi la Lumière

Compatir « souffrir avec », non pas plaindre ou se plaindre avec l’autre, mais partager sa souffrance.

Pourquoi ? pour rien, simplement parce que l’on Est. Parce que la Lumière partage la souffrance de ceux qu’elle a créé et qu’elle aime.

Que font les « priants » de toutes les religions? les « moines » de toutes les confessions ? Ils prient pour partager la souffrance de l’autre. Lorsque l’on partage un poids, on le répartit et il devient plus léger.

Raisonnement mystique? Peut être, surement même, mais le mystique va vers ce que j’appelle Lumière. Il creuse la voie spirituelle, la voie de « l’ame », la voie de l’Amour, celle qui emmene à l’autre et qui permet de partager la charge de tous ceux qui vivent sur cette Terre, connus comme inconnus, amis comme ennemis, qu’importe, c’est la souffrance portée qui est partagée et qui est à alléger et pas celui qui la porte qui compte.

Un temps, j’ai pensé avoir « échappé » à la douleur, ou plutot l’avoir dépassée. Dépassée la souffrance du coeur, celle qui fait pleurer l’être. Mais c’était une étape sur ma propre souffrance, j’oubliais celle du monde.

Et puis m’est venue ce qui m’a semblé une évidence, la Lumière pleure, la Lumière souffre, Yosuah ou Bouddha, pour citer les plus connus, ont compati à la souffrance des hommes.

Alors, comment ne pas souffrir devant ce que l’humain endure devant moi ou loin de moi?

Celui ou celle qui prie au fond de sa cellule monastique ne fuit pas le monde, il l’aime et il donne sa vie pour le soulager. C’est tout aussi important que l’attitude de tous les monsieur ou madame tout le monde comme moi qui choisissent de donner en restant « dans » le monde.

Il m’a fallu une trentaine d’années pour me rapprocher des reclus. Ceux qui les ont cotoyés, ne serait ce qu’en entrant dans un couvent ou un monastère, en assistant à un office, ont ressenti la spiritualité profonde qui les habite. Ils ne trichent pas, ils sont. Aussi loin soient ils de nous par leurs vies, aussi près sont ils de nos coeurs par leur présence. J’avoue, par moments, envier leur retraite, loin de la cruauté des hommes.

Alors à ces moments là, je me tais et je regarde le monde, et ce petit blog dort un peu plus longtemps que d’habitude, comme ces derniers temps. Je ressens le coeur du monde qui bat, qui palpite, qui vibre et qui saigne aussi. Ce saignement d’aussi loin que remontent mes souvenirs me fait mal. Il me fait fuir les activités violentes, les spectacles empreints de violence, la compétition, qui meme sous un atour noble, demeure une bataille

Je pensais ne pas vraiment aimer l’humain, je me rends compte que je l’aime bien plus que je ne l’aurais cru. Je suis plongée dedans. Et pourtant, je m’en tiens de plus en plus éloignée, ne rejoignant le monde que lorsque l’on m’appelle, après avoir pris le temps qui m’est nécessaire pour sortir de mon antre.

Il me faut me préparer au monde pour aller à sa rencontre. Etrange attitude pour quelqu’un dont le métier est l’aide. Mais je fais partie de ceux qui vivent entre les deux rives, celles de l’incarné et celle de l’ether, les mediums. Lorsque l’on a gouté à la paix de l’éther, et ceux qui ont vécu des NDE le savent, le retour aux bruits du monde d’ici demeure difficile.

De ma tanière, je compatis, je partage avec mes semblables leurs souffrances et j’envoie vers eux toute la Lumière que je peux rassembler en moi, inlassablement. C’est ma contribution à l’harmonie dont cette petite planète et surtout la race humaine a besoin.

Je crois profondément que si cette attitude qui n’est pas que la mienne et de loin, se developpait encore et encore, l’amitié, le partage, la paix regneraient sur la boule bleue qui nous porte ainsi que dans tous les coeurs qui battent, ils battraient enfin à l’unisson.

Compassion alors n’aurait plus de sens car la souffrance ne serait plus.

Amitié et Lumière!
Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus