Quand le passeur d’ame montre ce qu’est la libération d’un lieu

l

Fin novembre 2012 j’acceptais de dégager une maison « hantée » devant une caméra de télévision.

Après une longue reflexion et d’échanges avec mes ainées, l’idée était de faire comprendre que oui, il se passe des choses paranormales, que non ceux qui les vivent ne sont pas fous et surtout que oui, on peut rendre à une famille la tranquillité de sa vie dans sa maison. Sans tapage, sans colifichets divers et variés et surtout sans se ruiner pour avoir enfin la paix.

Une enfant était particulièrement touchée et pour moi c’est intolérable.

Le temps a passé et puis je me suis dit que le reportage était sans doute passé à la trappe des productions qui ne voient jamais la lumière de la lucarne.

J’avoue que cela ne me dérangeait pas, je suis d’un naturel discret et même si j’adore expliquer ce qui se passe entre ici et l’au delà,  me montrer n’est pas vraiment mon loisir favori.

Mais il y a une semaine, un mail, confirmé par un coup de fil, m’apprennent que, si, ce reportage va passer.

Je crois toujours aux raisons qui m’ont amenée à passer de la vie cachée à une forme de vie publique ne serait que via quelques images et quelques minutes d’interview et de reportage en « pleine action ».

L’émission passe dans « zone paranormale », sur Tmc le 31 juillet pour ceux qui s’interrogent.

Ce que je pourrais craindre : les affreuses mauvaises langues, les critiques sur « c’est du chiqué », mais de toute façon, quelle importance n’est ce pas? J’avoue humblement, que je m’en moque. Ca ne changera rien à ma vie, il y a plus important que cela.

Si je parviens à expliquer les choses, à faire comprendre, à montrer aussi que l’au delà c’est comme ici, il y a les gentils mais aussi les mauvais et que les dangers y sont réels, qu’il faut faire attention quand on entre dans quelque chose qu’on ne connait ni ne maîtrise, j’aurai fait oeuvre utile.

Je remercie mes enfants qui ont accepté que mon image paraisse, parce que ce n’est pas toujours facile d’être « enfant de médium ». Je remercie l’ami qui a accepté de m’accompagner pour me seconder parce que du coup son image aussi devient publique.

Si ce reportage me semble proche de ce qui a été, et je sais que l’équipe qui a tourné était honnête, donc j’ai bon espoir, je  poserai le lien ici quand il sera sur youtube.

Etre passeur d’ame est une étrange vocation, elle demande vraiment de donner de soi, bien plus qu’on ne le pense en accomplissant le travail de libération, mais j’ai fait choix d’avancer dans une voie qui pour moi est celle de la Lumière et en vivant ce que ma Foi en la Lumière me rend, je donne bien peu de moi même en fait.

Plein de Lumière!
Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

15 Réponses à “Quand le passeur d’ame montre ce qu’est la libération d’un lieu”

  1. Mao Dit :

    bonjour
    pour mieux vous répondre je vous laisse mon mail chardinmao@gmail.com
    nous pourrons ainsi poursuivre l’échange
    Plein de Lumière
    Mao

  2. Anthonyjm Dit :

    Je rejoints tout ces commentaire vous êtes une personne symple et avez un don incroyable et une belle hora que vous ancêtre vous garde

  3. Alaska Dit :

    Bonsoir,

    Je viens de regarder le reportage et d’un coup, je me sens moins folle. Je n’ai plus l’impression d’être une « folle » parce que parfois, je le penses. Je ne suis pas comme vous, vous voyez les âmes et moi pas. Mais grâce à vous je me sens moins seule. C’est un magnifique reportage qui a été fait là et qui montre quelqu’un d’humain et de magnifique et je vous soutien totalement dans votre travail qui n’est pas facile tous les jours et vous souhaites bon courage à vous ♥ Dès aujourd’hui, je vais parler de vous à l’une de mes proches qui est dans la même situation que moi, je pense que ça lui redonnera espoir … continuer ce que vous faites même si cela est difficile par moment quand les esprits sont néfastes car vous faites quelque chose de magnifique qui est d’aider les personnes à passer de l’autre côté, en paix.

    (Ps : Ce n’est pas mon vrai prénom mais un pseudonyme que j’utilise parmi tant d’autres)

  4. Carine Dit :

    Je viens de voir le reportage et vraiment je vous remercie d’exister. Vous faites quelque chose de formidable et d’incroyablement fort. Les mots me manquent certainement pour exprimer mon sentiment mais sachez que je vous admire car tout ce qui relève du paranormal m’attire et en même temps me fait très peur. Et vous y arrivez parfaitement. Vous affrontez. Continuez à faire le bien !

  5. Amadeus Dit :

    Bonjour,
    Pour le coup j’ai failli écrire le premier commentaire de l’article (le soir même de l’émission) mais je me suis retenu. Et finalement me voici, de longs jours après !
    Tout d’abord, je comprends largement le dilemme, d’un côté montrer aux gens la réalité des choses inconnues, de l’autre, la peur d’être prise pour une folle.

    Je pense réellement que votre intervention aidera de nombreuses personnes, en revanche, je suis surpris que vous n’ayez répondu à aucun commentaire sur votre blog.

    J’aurai milles et unes questions à vous poser, même si je ne voudrais pas vous déranger, comme nombre de personnes je pense. En tout cas, même si vous trouverez toujours des détracteurs, je pense que lorsque l’on croît à quelque chose, peu importe les pensées négatives, lorsqu’on peut aider certaines personnes, il faut le faire, et vous l’avez démontré avec brio en acceptant ce reportage !

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus