Noel, le moment suspendu dans le temps, le symbole à cultiver très doucement

21 décembre 2013

Developpement personnel, General

Bonjour, inconnus ou amis qui venez lire, commenter et qui m’avez si gentiment mis des petits mots pour me dire de me reposer, de penser à moi et ce que ce blog vous avait apporté. Vos mots m’ont dit, que même doucement, il devait battre encore, et je vous ai écouté parce ce que l’autre apporte est important.

On ne s’imagine pas l’impact de ses mots, on sous estime souvent l’aide que l’on peut apporter. C’est l’autre qui vient vous le dire.

Cette année, Noël sera pour moi un moment de pause, suspendu dans le temps, une bulle douce dans laquelle je vais profiter du temps avec ma petite tribu.

On peut voir dans les rues, les magasins, que de moins en moins Noel est cette fête avide de dépenses et de trop, trop, trop. La crise, terrible, qui nous touche presque tous,  a ce coté porteur d’autres lendemains, porteurs d’une autre manière de vivre,  on se recentre sur des choses plus simples, et on peut découvrir ou redecouvrir la magie de Noel.

Chez nous, l’esprit n’est pas à la consommation, mais au recyclage, à la réutilisation de l’existant quand il ne peut plus accomplir sa tâche première. Le papier cadeau vient de rouleux de papier peints trouvés dans une brocante qui fait de la réinsertion, les tissus des créations viennent de vêtements trop usés désormais. Le fil pour coudre nous a été très gentiment offert, merci Armande et Angélique, qui me liront, je sais, pour ce précieux cadeau. La machine à coudre tourne, tourne.. 

Les cadeaux seront peu nombreux sous le sapin, mais ce seront les cadeaux du coeur. On coupe, on colle, on crée, on imagine surtout.

On ne court, comme presque vous tous, là aussi, après l’argent que pour le nécessaire vital, un toit, de la nourriture, des vêtements. Pour le reste, deux mains, même maladroites et un coeur gros comme ça suffisent. Le plus beau des cadeaux est plein d’Amour, peu importe ce qu’il est. Bien sur j’ai fait un voeu sous le sapin, deux crépières et un oreiller. Les crépières pour mes enfants qui adorent ça et pour mes repas sans gluten obligatoires, et l’oreiller pour la vilaine arthrose qui fait si mal à ma nuque et à mon épaule droite, le mien est si vieux qu’il en est inutile. Avec celà, je serai la plus heureuse.

Il n’y aura pas de débauche de nourriture qui s’appuient sur la cruauté humaine pour festoyer. Il y aura un repas simple que les enfants adorent, quel enfant ne rêve pas de poulet frites ? Chez nous, on réalise ce rêve ce jour là aussi.

Et cette bonne humeur, ce temps qui est posé, pas de stress, pas de reveil, pas de montre à regarder, la liberté est là. Dans ce que l’on choisit de vivre quand on peut en prendre le temps, en réduisant tout au plus simple, on est parvenu à ce résultat et on en est heureux en famille. Mes enfants développent cette manière de vivre qui sera nécessaire dans le futur, la planète a besoin de ça elle aussi, exsangue, meurtrie, ruinée.

Plus j’avance sur mon chemin, plus je ressens la symbolique puissante de ces fêtes là, au delà de leur connotation religieuse ou commerciale.

Le jour le plus court de l’année passe aujourd’hui, la nature s’est endormie ici sous le givre et nous incite à nous poser aussi.

Les chats dorment sur les radiateurs, sur la banquette ou sur la table quand le soleil y darde ses rayons, la maison est sereine, paisible et nos coeurs se mettent à battre à l’unisson de cette paix là. On pourrait presque entendre ce grand battement tranquille.

Je vous souhaite à tous un doux moment de Paix. A ceux quis se sentiront très seuls, je souhaite de pouvoir s’immerger dans la Lumière et son Amour parce que par expérience, je sais qu’on peut oublier un instant la dureté de sa vie.

A ceux qui ne le seront pas, je demanderais d’avoir une pensée  douce pour ceux qui le sont pour que cette douceur passe partout malgré le froid et la solitude.

Que Noel soit un joli moment de l’ame et une pause en vous, profonde et vraie. Demain est un autre jour et le desespoir, nous devrions chaque jour, le laisser au diable pour aller vers l’espoir et vers cette Lumière que l’on peut aussi appeler Dieu si celà nous parle.

Plein d’Amour et de Lumière
Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus