L’homme qui avait vendu son ame au Diable

Note : Les prénoms ont bien sur été changés par respect pour les personnes touchées.

C’est sa femme, Francine, qui a appelé au secours. Leur maison ne se vend pas, on peut dire « histoire classique » mais surtout personne ne se sent bien dedans.
Les enfants lui disent qu’elle est « salement hantée », elle se sent oppressée, son mari depuis qu’ils ont acheté cette vieille demeure, qui a une histoire templière, a changé.

Ils se son mariés après bien des années de vie commune, juste avant de faire l’acquisition
A peine 4 ans plus tard, ils sont au bord du divorce. Maxime est devenu agressif, colérique. Il ne finit plus rien de ce qu’il commence. La maison devient lentement un capharnaum.
L’ainée dit à sa mère qu’elle ne parvient pas à ranger sa chambre. Elle y passe du temps, de la volonté et malgré tous ses efforts, au bout de quelques jours elle vit dans une jungle innommable. J’ai croisé la jeune fille, ça ne lui ressemble absolument pas, sa chambre était dans un état indicible.

L’appel est  desesperé. Ils sont au bout du rouleau. Ce que l’on me demande c’est de libérer le lieu afin qu’ils puissent en partir et retrouver la paix ailleurs.

Les maisons cachent bien des secrets. Et celle ci va reveler le secret de Maxime.
Dans une grange, je vois des hommes cachés, resistants de la dernière guerre mondiale, ils ont été dénoncés et tués sans sommation.
Le drame c’est qu’il y avait là le fiancée de Francine. Et que celui qui l’a dénoncé n’était autre que Maxime, il aimait Francine, il a voulu se débarasser de son rival. Francine n’a pas survécu bien longtemps, dénoncée elle aussi par une vilaine ame, elle a été fusillé quelques mois plus tard.
Les deux hommes se sont retrouvés dans cette vie, ont été à nouveau amis, mais, depuis,une nouvelle trahison les a séparés.

Lorsque la maison est libre des décedés et de la malédiction qu’elle portait depuis les templiers, alors que la nuit devrait être la plus paisible possible, le noeud du drame apparait.
Maxime devient fou de rage, sa voix change, son regard change, Francine en est terrorisée. Dès qu’elle s’est couchée, elle a senti quelque chose, une présence qui l’a laissé paralysée de peur, une peur indicible, raconte t’elle le lendemain, la peur absolue.
Cette peur là signe le diable. Et le diable dirige Maxime. Il veut son ame et il n’a pas l’intention de lâcher prise.

Que c’est il donc passé entre ces deux là?
Une histoire d’Amour, une histoire d’Amour et de possessivité.
Il y a bien longtemps, un homme et une femme s’affrontent. Il la désire, il la veut pour femme, mais elle refuse de perdre sa liberté, son pouvoir, elle refuse de se plier à son intolérable volonté de diriger les êtres commme s’ils étaient ses biens.

Pour obtenir celle qui l’obsède, Maxime signe un pacte avec le Diable : son ame contre la main de la belle. Et il obtient gain de cause.
Mais à l’heure de mourir, Maxime se retracte, demande un pretre et rend son ame à Dieu.

On ne joue jamais impunément avec le Diable. Il ne pardonne pas. Ce qu’on lui a donné lui appartient à ses yeux, qu’importe s’il a obtenu par ruse, ce qui est le cas encore une fois.

Maxime, qui n’a pas conscience totale de tout cela, sent tout de meme qu’il se passe quelque chose en lui. Le diable le travaille au corps. Maxime me chasserait volontiers  ce matin là, mais il n ‘ose pas ou plutot il n’y parvient pas. Je lui impose sans doute, malgré les mots à mon égard, assez de respect pour qu’il recule.

Il ne me reste plus, parce qu’il n’a pas voulu en toute volonté vendre son ame au diable et surtout parce qu’il a regretté et souhaité rejoindre la Lumière, qu’à aller reprendre cette ame à celui qui la tient entre ses griffes.

Dans un cas comme celui ci, c’est sur le territoire de sa Majesté de l’Ombre que se joue la partie.
Et la partie sera longue et rude, si rude que j’aurai bien du mal à sortir de son antre dans lequel j’ai plongé pour aller reprendre l’ame de Maxime.

L’énergie du Maître de  l’Ombre me broie, m’envahit, m’emprisonne. Seul ma Foi en la Lumière peut me sortir de là. Mais le diable est puissant, extrêmement puissant, on ne le répetera jamais assez, et je suis ce jour là fatiguée de m’être déjà beaucoup battue les jours précedents.

Dans ce type de bataille, on met en jeu son ame : si le Diable gagne, il garde les deux, si je parviens à en sortir, nous sortons libres à deux.

Cela parait irresponsable mais il n’y a pas d’autres possibles.

Maxime a un jour demandé l’aide de la Lumière, on la lui doit, même des siècles après. Si mon intention est belle et pure, alors il n’y a pas de raison que je n’y parvienne pas.

Je raconte cette histoire, je suis donc revenue. Mais ne plus trouver la porte, ne pas parvenir à voir le rayon de Lumière dans lequel plonger, est une épreuve terrible.

J’ai fait appel à ma Foi au plus profond de moi, j’ai pensé à mes enfants et au fait que je ne pouvais les laisser continuer leur route seuls, ils sont encore trop jeunes pour ça et la porte s’est enfin ouverte.
J’ai projeté Maxime, en fait son ame, et je me suis projetée à la suite dans un ultime effort, je n’aurais pas réussi à recommencer si j’avais raté.

Maxime est libre, il peut suivre la Lumière désormais. Je ne sais pas ce que deviendra sa vie, je ne sais pas ce que deviendra ce couple, ceci ne m’appartient pas car c’est leur vie.
J’ai juste accompli ce que la Lumière avait mis comme tâche sur ma route, délivrer une ame.

Ne vous laissez jamais tenter par sa Majesté de l’ombre, elle ne fait pas que menacer, elle est subtile, très subtile et il semble parfois si facile de dire oui, je veux « à n’importe quel prix ». Accordez vous si peu d’importance à votre ame pour accepter qu’elle serve de monnaie d’échange?
Plein de Lumière!
Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus