Passeurs d’Ames : Je souhaite transmettre mon savoir et en former d’autres

Etre Passeur d’Ames est une mission, mais c’est aussi un savoir.

Pour le devenir, il faut avoir cette faculté de ressentir ce qui ne se voit pas, cette sensibilité de l’âme qui porte à écouter et aider son prochain, qu’il ait une enveloppe corporelle ou qu’il n’en ait plus et il faut une Foi en la Lumière qui ne peut que grandir, qu’on l’appelle Dieu en quelque langue que ce soit, Grand architecte ou autre. Il faut également l’ouverture d’esprit et la volonté de comprendre et d’apprendre, car tout s’explique et tout se démonte et se démontre.

Il est temps pour moi de transmettre car cela ne se fait pas en deux jours et si les voyages forment la jeunesse, pour moi, ils deviennent source de beaucoup de fatigue. Combien d’années pourrais-je encore traverser la France de part en part en deux jours pour aider ? Je l’ignore. Ce que mon passage sur terre durera encore, je l’ignore également.

Il faut lorsque l’on maîtrise enfin son savoir penser à le transmettre. Et c’est mon cas aussi désormais.

Je souhaite former trois personnes. Pourquoi juste trois ? Parce que c’est un enseignement important et profond et que le nombre doit être restreint pour que le savoir soit parfaitement transmis et pouvoir assurer ma présence pendant l’apprentissage, autant en réponses qu’en protection si nécessaire.

D’autres part, nous aurons à intervenir ensemble, et au-delà de trois, c’est un troupeau qui débarquerait chez les malheureux que nous aidons. Parfois nous serons deux, parfois trois, parfois les tous ensembles. Il faut tout prévoir.

Quelles exigences pour ceux qui seront candidats ?

L’humilité est essentielle. On ne doit jamais croire savoir par avance. Toute situation est nouvelle et c’est dans notre trousse à outils que nous pourrons trouver la combinaison qui permettra de dénouer les situations. Et il faudra savoir reculer lorsque ce que l’on a en face dépasse nos possibles. Reculer demande de l’humilité et l’intelligence car il ne sert à rien de vouloir être le plus fort si on ne peut pas.

L’orgueil est un danger. Il ferme les yeux et les oreilles, et il fait écouter le chant des sirènes. Beaucoup y ont perdu leur sens de la Lumière et s’y sont fait dévorer par l’ombre.

La patience, car on ne maîtrise pas le savoir du Passeur d’âmes en peu de temps. Pour arriver à pouvoir gérer toutes les situations il faut bien des années. Et pour intervenir déjà dans des cas simples mais le faire de façon sure et limpide, il faut au moins d’un à deux ans.  Pour passer à un peu plus de complexité, il faut au minimum autant de plus.

Je ne crois pas qu’en moins de trois à cinq ans, une personne peut penser être Passeur d’Ames. Auparavant elle l’est en devenir et peut aider des âmes simplement perdues à trouver leur route. Mais il faut le temps d’apprendre à entendre et à écouter, le temps de se débarrasser de nos doutes sur ce que nous vivons et ressentons, nous sommes nos pires ennemis, et pourtant nous devrons aussi garder la raison et ne jamais oublier de nous appuyer sur notre cerveau.

Le gout d’apprendre et l’ouverture d’esprit. Etre Passeur d’âmes ce n’est pas, j’en suis désolée, se contenter de méthodes apprises et de prières à réciter, ceci ne fonctionne que pour des cas « basiques ». Il faut comprendre comment fonctionne l’énergie, donc être ouvert à une perception qu’on pourrait dire « futuriste » des choses, la physique quantique ouvre les portes de la vulgarisation de l’Energie. Mais elle n’en  est qu’aux balbutiements. Le gout d’apprendre est essentiel parce qu’il y a tant de subtilités dans l’énergie invisible. C’est un peu comme apprendre à reconnaître les chants d’oiseaux, on peut se contenter des plus courants mais si on veut les reconnaitre tous, il en faut de la persévérance.

Le courage parce qu’l faut affronter des forces très sombres parfois et la peur met en danger.

La force, parce qu’il faut savoir supporter et encaisser. Ce qui est négatif ne se gênera jamais pour vous mettre à terre, vous apprendrez à ne pas être touché. Mais il y aussi les souffrances de ceux que vous délivrerez, l’horreur de certaines scènes que vous découvrirez à travers eux. Il en faut parfois de la force pour surmonter et agir.

La curiosité, parce qu’il faut avoir envie de vérifier ce que l’on voit, après, pour justement apprendre à repérer et comprendre plus vite les situations. Un Passeur d’âmes curieux, qui va vérifier ce qu’il ressent, par exemple l’époque, l’histoire, est un Passeur d’âmes qui progresse.

L’engagement, parce qu’il ne faut pas dire « je veux apprendre » si au bout de quelques temps vous abandonnez. Votre engagement sera :

 

-          Financier parce qu’il vous faudra financer vos voyages pour aller sur place pratiquer ainsi que les stages que nous devrons faire en commun pour apprendre. C’est une contrainte que vous ne pouvez pas écarter.

-         En temps pris sur votre vie privée, il faudra prendre de votre temps, accepter de sacrifier des week-ends, des jours de congés, être disponibles pour aller sur les lieux, vous astreindre à venir aux stages, sous peine de voir votre formation s’arrêter là et vos précédents investissements disparaitre, en plus de priver un autre qui serait allé au bout de la place que vous aurez prise.

-         Moral ; pour devenir Passeur d’âmes, il faudra y croire et s’y tenir. Il faut une force morale réelle pour répondre à la détresse des humains et des désincarnés, il faut garder en tête que ce n’est pas un travail rémunérateur et que le don en échange restera pour toujours la seule règle qui devra, elle, être appliquée. L’échange est la loi de l’énergie et permet que l’équilibre revienne, toujours. L’appât du gain ne devra jamais intervenir dans vos actions.

La spiritualité, parce que pour commencer ce chemin, même s’il faut savoir être cartésien, il est nécessaire de croire au Bien et au Mal au-delà de la vie terrestre. Et que la mission de Passeur d’Ames vous rapproche à chaque fois un peu plus de l’immensité de la Foi et des portes qu’elle ouvre, en dehors de toute les religions que les hommes peuvent inventer.

Une fois les engagements posés, sachez que Passeur d’Ames est une fonction merveilleuse, parce qu’elle apporte la Paix et rend le Bonheur là où il a disparu. C’est un chemin qui enrichit l’Ame bien plus qu’on ne pourra jamais le dire. C’est un chemin personnel et de Bonté. Cela permet au soir de sa vie terrestre, de ne pas regretter la route parcourue et d’envisager sereinement la suite.

Pour passer le cap du recrutement, il faudra répondre à mes questions, montrer votre implication et me permettre de sonder votre âme. Il vous sera demandé, après une première barrière pour ceux que j’espère nombreux qui la passeront, de m’accompagner sur le champ de bataille. On ne se fait jamais meilleure idée qu’en voyant comment la personne se comporte sur place et avec les vivants qui appellent à l’aide.

Il faudra vous engager moralement et financièrement pour que nous soyons surs que parmi vous, il n’y aura pas un désistement rapide et que ceux qui viendront iront au bout de la première étape au moins. Je pense que parvenir là ouvre la porte à tout le reste de la route, parce qu’alors on a plus envie de lâcher, on comprend combien c’est beau ce chemin que l’on a choisi de parcourir et ce savoir que l’on a commencé à maitriser.

 

N’hésitez pas à me poser toutes les questions qui sont les vôtres avant de vous porter « candidat » à cette formation très particulière : la transmission du savoir d’une Passeuse d’âmes avérée à trois novices qui deviendront eux aussi des maîtres en la matière. Vos questions sont importantes, mes réponses ne seront jamais bâclées.

A bientôt sur les chemins de la Lumière que le Passeur d’Ames ouvre.

Plein de Lumière !
Mao

 

 

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

3 Réponses à “Passeurs d’Ames : Je souhaite transmettre mon savoir et en former d’autres”

  1. patricia wolentenowicz Dit :

    bonjour mao
    je suis venue à ta formation de passeur d’ame l’année derniere et je suis vivement intéressée par cette formation à long terme. quand choisira tu des candidats et quand commencera t elle?
    merci mao a bientôt
    patricia

  2. Mao Dit :

    bonjour, en fait il faut prévoir les déplacements et l’hebergement soit pour venir en stage soit pour aller sur les lieux à libérer pour travailler « en pratique ». Il n’y a rien à payer pour apprendre, pas de cout de formation ou de stage. Plein de Lumière!

  3. yolaine lezin Dit :

    Bonjour,

    J’aimerais savoir quel investissement financier faut-il pour evneir passeur d’ames?

    Je me pose beaucoup de question sur ma vie et mon avenir depuis maintenant 6 mois car mon père soulageait beaucoup de maux avec ses mains. ce que j’ai commencé à faire. Mais je ne sais pas si c’est réellement ma’voie’. J’aimerais être utile dans ma vie et savoir que les gens sont heureux. je reve parfois des morts. Bref, j’aimerais m’investir dans un travail comme celui de passeur d’âmes mais je ne sais pas si je suis ‘faite’ pour ca. Merci de me recontacter via ma boite email.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus