Derrière le thérapeute, parfois, l’humain, le si fragile humain.

On peut être épanoui, avoir fait un long et profond travail sur soi, être capable d’affronter sereinement les difficultés de l’existence et des rapports sociaux, on en reste pas moins humain.

Et il y a des circonstances qui balaient d’un revers ce que vous êtes, ce en quoi vous croyiez, ce qui était votre vie plus ou moins paisible. Ces « accidents de la vie » qui vous amènent en un éclair au bord du précipice, là où il faut lutter par moments très fort contre le vent pour ne pas tomber.

Je suis psychothérapeute, j’aide tant de personnes qui vont si mal. Mais je ne suis pas à l’abri.

Je vis en ce moment l’impuissance et la douleur d’une mère qui ne peut rien pour changer ce qui a causé la souffrance de son enfant. Je suis une mère qui ne peut pas remonter le temps, faire que dans le ciel aucun vilain nuage ne soit venu trop cacher le soleil, une mère désemparée, droite dans la tempête, parce que c’est le rôle d’une maman, mais par moments ne sachant plus si elle est un volcan qui va exposer ou un chêne qui va se briser parce que la foudre est tombée, brutale, impitoyable.

Alors la thérapeute s’efface parce qu’il faut la sérénité pour écouter, analyser, dire, aider. Alors mon silence s’installe, parce que mes forces, ou plutôt ce qu’il en reste, je les réserve aux miens qui en ont tant besoin.

Chaque jour j’espère voir revenir le calme dans mon monde intérieur, mais il y a hélas des choses à faire pour réparer, reconstruire, et chaque pas en ce sens ébranle tout l’édifice à nouveau, remonte en surface la coulée de lave brûlante qui me ravage le cœur et l’esprit.

Et par cela, je dois reporter, encore une fois, hélas, l’aide qu’attendent ceux qui ont besoin de moi. Avec regret mais consciente que c’est au dessus de mes forces. Je demeure une personne avec autisme, et lorsque quelque chose va mal, ma communication devient souffle, là, c’est trop fort, elle s’éteint.

Je me sers de ce que je traverse pour que la Lumière, quelque chose de positif en sorte. Je deviens hyper active, sur plusieurs fronts, mais des fronts futurs ou extérieurs, ceux qui font que mon présent disparaît un moment pour ne plus envahir l’esprit.

Je sais que cette épreuve m’aidera à en aider d’autres qui la traverseront à leur tour. Ce n’est pas une consolation mais ma volonté et ma Foi implacable en la valeur de ce qui est beau et noble sur ce qui est laid et misérable.

Je sais que je vais finir par pouvoir m’éloigner du précipice, même si dans un temps presque défini, il faudra replonger dans l’arène qui m’y amène.

Thérapeute, j’ai choisi, pour tenir,  de demander l’aide d’une autre thérapeute, parce que parfois il faut s’entendre dire pour reprendre pied dans la réalité, c’est tout simplement vital. Je vais donc mal, infiniment mal, mais je dois trouver la sortie de ce cercle infernal, de cette roue aiguisée et sanglante qui tourne en boucle dans mon cerveau.

Je sais que comme souvent, ceci parlera à d’autres, c’est pourquoi je partage, et ainsi aussi j’explique à ceux qui se demandent pourquoi mon silence, qu’il n’est pas indifférence ni abandon, mais simplement incapacité à donner. Donner quand on n’a plus rien en soi qui tient debout ou presque n’est pas possible.

J’ai au travers de tout cela la chance, l’immense chance d’avoir l’amour de mes enfants et de très belles amitiés, un baume au cœur, une chaleur qui ne parle pas, qui simplement par sa présence, me maintient sur le rivage, quand la douleur intérieure parfois semble presque prête à ouvrir la porte à la folie.

Il n’y a jamais de réponse à certains pourquoi, il n’y a jamais de retour en arrière possible, il n’y a que surmonter, dépasser, avancer et donner tout son possible, même s’il n’est pas grand-chose pour que le soleil resplendisse à nouveau dans le ciel qui s’est assombrit.

A bientôt, je n’en doute pas, sur cette route là, celle de l’espoir et du renouveau,
Plein de Lumière !
Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus