Accepter pour dépasser, le chemin de sa guérison, celui de sa Paix intérieure

Tout d’abord, merci pour tous ces petits mots, si profonds, si sensibles, ces soutiens venus du coeur et qui m’ont tant touchée.

Lorsque l’on arrive  au fond, là où l’on pense que jamais on ne pourra s’extraire de ce qui nous demeure innaceptable et contre lequel nous ne pouvons rien faire, on peut se laisser sombrer et se coucher dans un lit de souffrance pour y demeurer et s’éteindre.

Mais pour moi, ce ne serait pas respecter ce en quoi je crois plus que profondément, ce qui fait partie de mon être, ce qu’on appelle la Foi en un principe créateur qui nous a tout donné, tout offert et par dessus tout le choix d’honorer ce cadeau qu’être ou de le renier.

Alors, j’ai entrepris cet indispensable travail d’aide avec une autre thérapeuthe. Parce que ce qui nous balaie comme un tsunami cache souvent, tout au fond, une fragilité que nous n’avions pas pu voir avant.

Pourquoi je ne parvenais pas à m’extraire du piège de ce qui m’emmenait vers ma propre négation? Parce que, malgré des années de travail sur moi même pour guérir l’enfant à vif qu’avait trop longtemps caché l’adulte, il y avait la source et qu’elle était à elle seule, un gouffre abyssal si difficile à décrire.

On peut donner la vie physique, mais ne pas donner la vie psychique. C’était cela ce que je ne pouvais pas regarder, ce qu’il m’avait manqué dès le premier souffle et même avant. Etre sans être, n’être qu’une sorte de « golem », un être artificiel, avec une fonction précise, mais pas dotée de reconnaissance à une vie propre. Affronter ces peurs, les plus terribles, celles de l’enfant, celles qu’il ne devrait jamais avoir face au parent, c’est une porte à laquelle on peut s’arrêter ou que l’on peut parvenir à franchir.

Il n’est pas d’épreuve dont on ne peut tirer quelque chose de positif, de lumineux, je le dis toujours parce que j’y crois. Et je savais que je devais trouver cette lumière dans cette monstruosité révélée que je traversais et qui m’atteignait en tant que mère, donc en tant qu’enfant d’un mère moi aussi.

Il est plus facile de vivre au dessus de l’humain lorsque l’on ne s’est pas senti reconnu en humain, parce que l’on a pas mis de mot sur le mal qui se cache si bien au fond de nous. Mais affronter le pire manque qui soit, le manque de cette référence parentale qui nous fait nous épanouir peut se réveler le seul moyen de remonter en surface et de trouver en soi le droit à s’apaiser.

Comment parvenir à accepter, à avancer si on n’a pas ce droit pouvoir accepter la souffrance en soi? C’est impossible et c’est tout le drame de tant de gens qui avancent cahin-caha sans trouver le chemin qui emmène vers un Soi réuni, enfin.

Parce que je suis parvenue à reprendre pied sur la terre ferme, je vais pouvoir emmener vers sa terre ferme à lui l’être qui aura tant besoin de mon aide, cet être qui croit en moi avant tout, parce que je représente pour lui la vie, l’amour, dès son premier battement de coeur, mon enfant.

Il y aura encore bien des moments de souffrance, je le sais, mais il y a cette force nécessaire, cette Foi à nouveau resplendissante, cette capacité à tirer de toute épreuve une compréhension pour aider l’autre sur son chemin.

Alors je repars sur le chemin de l’aide, avec de nouveaux outils, et je sais qu’ils aideront, encore mieux, encore plus profondément, qu’ils permettront à d’autres de poser des mots sur leurs déchirures.

C’est beau la Vie, parce qu’elle est Lumière. C’est l’Ombre qui est laide parce qu’elle déforme tout. Il ne faut jamais lâcher, jamais croire que quelque chose sera insurmontable. Il faut regarder devant, au bout du tunnel, aussi sombre soit il, et avancer, même en rampant s’il le faut, vers la tache de Lumière qui grandit et qui dit que là bas, au bout, dehors, ce qui devrait être visible partout et de tous, la Lumière, nous attend.

A bientôt, Plein de Lumière!

Mao

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus