Passeur d’Ames en devenir, retour de stage

Deux jours dans un joli coin de France,  au bord d’un petit lac, du coté de Saint Etienne. La nature pour apprendre et comprendre, il n’existe rien de plus porteur.

Deux jours chargés par un programme dense mais qui a porté ses fruits. Apprendre à ressentir, discerner les énergies, se ressourcer, se protéger car le danger vient davantage de ce que l’on ne connait pas que de ce que l’on identifie clairement.

Pour les participants, il fallait se faire confiance, savoir que tout n’est pas imaginaire et faire la différence justement entre ce que nous croyons comprendre et ce qui est réellement. Découvrir lors du tour de table à la fin des entraînements que les autres, sans échanger, sans savoir, parviennent à la même conclusion, permet avec souvent, soulagement, de croire en soi. 

Pour ceux qui ne doutaient déjà plus, le stage a permis d’approfondir, clarifier, trouver des outils supplémentaires pour quand ce sera nécessaire. Pour ceux qui voulaient mettre des mots, affiner leur savoir, il a clarifié les interrogations, les doutes et permis de trouver d’autres outils, dont ceux de la protection, essentielle, dans cette partie de l’énergie que l’on ne peut cerner aisément avec nos sens physiques. Pour ceux qui ne pensaient pas être capables, ce fut une découverte et l’ouverture d’un chemin.

Pour moi, ce fut un réel moment de bonheur que ces échanges et ces retours. Ceux qui me connaissent le savent, j’aime partager, transmettre, aider. Alors notre groupe, sympathiquement soudé, ouvert, curieux, attentif, ne pouvait que me réjouir et m’apporter la satisfaction d’avoir proposé ce stage.

Tout s’explique, tout peut se comprendre, de simples exercices peuvent aider autant à se ressourcer qu’à ouvrir ses perceptions, sans oublier de se garder des dangers de l’énergie, qui n’est pas toujours sans risques. Les exercices servent à appliquer la part théorique qui, bien sur, est importante. Entendre, comprendre, vérifier, appliquer, ces deux derniers éléments sont essentiels, car nous avons besoin que notre bon sens valide pour avancer.

L’énergie non incarnée n’est pas une illusion, rien n’est magique, rien ne sort « du chapeau de la sorcière », notre cerveau demeure un outil indispensable pour la manipuler, dans notre cas à bon escient. Même si nous sommes énergie, nous sommes aussi humains.

Le petit lac, niché dans les monts du Pilat,  cachait un village englouti, donc derrière, loin dans le temps, des histoires humaines, un écheveau compliqué à démêler pour permettre à des « âmes » de se libérer enfin. Un exercice de mise en pratique pas facile mais extrêmement porteur, tant sur le plan de la pratique que pour comprendre l’utilité d’approfondir la libération en ne se contentant pas de vouloir « faire partir ».

Un groupe s’est formé qui souhaite continuer et donc partager le savoir que j’ai accumulé au fil des années. C’est parti pour une belle et grande aventure et j’en suis profondément heureuse.

Il y aura d’autres stages pour ceux qui voudront eux aussi ressentir, comprendre, apprendre. Si je doutais encore de l’importance d’en proposer, merci à ceux qui sont venus et à leur retour en fin de stage, je ne doute plus.

Plein de Lumière!
Mao

 

À propos de Mao

Energéticienne, passionnée par les autres et l'étude de l'Energie sous toutes ces faces.

Voir tous les articles de Mao

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus